Maman Kay et Tante Helen : The Lewis Sisters

Avant de parler de Lisa Miller, et du surprenant album Within Myself, nous allons d’abord évoquer sa maman Kay et sa tante Helen. Kay et Helen Lewis vivent à Los Angeles et  forment les Lewis Sisters, un duo vocal jazz qui publie en 1959, un album presque Easy Listening, Way Out Far, puis un autre, plus jazz, basé sur des titres connus de Tchaïkovski, Voices, Strings and Percussion, en 1960 chez Verve Records.

Après un détour par Aura Records, les soeurs Lewis atterrirent chez Motown, ou elle deviennent un duo vocal maison, mais surtout des compositrices pour le label.

Une Shirley Temple de la motown

La petite Lise, (on ne l’appelle pas encore Lisa), 8 ans,  traîne ses guêtres dans les studios d’enregistrements en compagnie de sa mère et tante. Un jour d’audition, ou les soeurs n’arrivaient pas à trouver une voix pour une chanson, Lise se colle au micro. Ça fonctionne, on enregistre une démo, puis un single, sous le nom de Litlle Lisa, Puppet On A String. L’idée à peine cachée, était de faire de Lisa une sorte de Shirley Temple de la Motown.

On verra Little Lisa dans un show de Noël avec Jerry Lewis, The Hullaballoo Show, c’est le 20 décembre 1965.

Le meilleur album psyché chantée par une fille de 11 ans

Le succès n’était pas loin, mais Lisa est une enfant, et, de plus, elle est blanche, Motown ne le sent pas. La collaboration avec Motown s’arrête donc, mais les relations restent cordiales. Les soeurs Lewis se tournent donc vers un jeune Label, Canterbury, et Lisa enregistre donc pendant l’année l’album Within Myself. 10 chansons légèrement psychédéliques, pas mal pop, avec des arrangements chamarrés comme on savait en faire à l’époque. On y trouve 7 compositions de soeurs Lewis, de haute tenue, ainsi que 3 reprises, une de Jefferson Airplane, White Rabbit, une de Lulu, To sir with Love, et une bien râtée des Beatles, The Fool on the Hill.

Hormis cette dernière, donc, l’album est très agréable à écouter. la voix de la très jeune Lisa Miller (elle n’a que 11 ans) est assez époustouflante. Mais, car il y a un mais, bien évidemment, le disque n’a été pressé qu’à quelques exemplaires promotionnels, peu de temps avant que Canterbury cesse ses activités. Il ne ressortira qu’en 2010, en cd, grâce à Sundazed records, avec un autre single enregistré chez Canterbury.

Encore un single est enregistré chez Cyclone Records avec la juvénile Lise Miller, qui reprend son nom pour Castles In The Sky.

Sa carrière ne s’arrête pas là. Devenue femme, et portant depuis un moment le nom de Leeza Miller, l’interprète de Within Myself a continué à chanter, pour des choeurs ou pour elle même, elle notamment travaillé avec Sergio Mendes.

Le site de Leeza Miller

Références albums

  • The Lewis Sisters – Way Out…Far 1959, a été réédité en 2006 en cd par Emi
  • Little Lisa – Hang On Bill / Puppet On A String 1965  on le trouve ici
  • Lisa Miller Within Myself Canterbury 1968, Sundazed 2010