Le 22 avril, c’est le Disquaire Day 2017. L’événement n’a plus vraiment de secret pour les amateurs de vinyles, mais si jamais vous étiez planqué dans une dimension parallèle ces derniers temps, sachez que l’événement à commencer aux Etats Unis, sous le nom de Record Store Day, il y a très exactement dix ans. En France, le , mené par le CALIF (Club Action des Labels Indépendants Français), en est à sa 7ème édition. Au programme, pas mal d’événements, des Showcase un peu partout, notamment le Road Trip des Disquaires de Paris, mais aussi et surtout des rééditions ou des premières éditions de vinyles, souvent attendus comme le Graal.

Comme chaque année maintenant, nous donnons notre sélection, qui est cette année assez restreinte, car, il faut l’avouer, il n’y a pas énormément de disques obscurs cette année… néanmoins c’est un début pour vous guider dans cette journée…

The Music Machine ‎– (Turn On) The Music Machine (1966)

Réédition d’un album d’un groupe rock de Los Angeles, resté plutôt discret malgré un single qui n’a pas trop mal marché…

John Scoggins ‎– Pressed For Time ()

Unique album de John Scoggins, petit chef d’oeuvre de , qui s’arrache à plus de 200 euros en version originale et qui connaît donc, sa première réédition vinyle !




The Easybeats ‎– Vigil (1968)

Le deuxième album des australiens The Easybeats n’avait pas connu de réédition vinyle depuis 40 ans, l’occasion de redécouvrir un groupe pop rock de qualité mais qui est passé un peu aux oubliettes.

Madrigal- Madrigal (1971)

Album culte de l’underground New-yorkais , ce brulot lo-fi n’a été imprimé qu’entre 50 et 100 exemplaires dont la plupart n’ont jamais été distribué. En dépit d’une vague réédition en 2014, les pressages originaux s’arrachent (ou pas) autour de 2000 euros, la belle affaire ! Réédition en 500 exemplaires, qui devraient partir comme des petits pains.




Emmanuelle Parrenin ‎– Maison Rose (1977)

L’album d‘Emmanuelle Parrenin était resté inconnu jusqu’à une réédition en 2002, loué par Christophe Conte dans son Anti Discothèque idéale, on retrouvera donc ce très bel opus sur sa platine

Various ‎– Girls In The Garage Volume 9 – Oriental Special

Les compilations Girls In The Garage sont très souvent un bonheur. Ce Volume 9 réédité à 1400 exemplaires met à l’honneur ds chanteuses asiatiques des années 60 qui reprennent des standards anglo saxons, avec plus ou moins grâce…

Psyché France Vol 3 _ 1960-

Troisième volume de ces compils de la même veine que Wizzz, le deuxième volume était clairement meilleur que le premier, la track list de ce troisième promet toujours de belles découvertes avec des morceaux plus anecdotiques

FLAT DUO JETS – Wild Wild Love Box Set

Petit dernier qui nous avait échappé, en savoir plus ici

Lucas Parax