Tag: folk-rock

Even A Tree Can Shed Tears : une compilation de folk rock japonais (1969-1973)

A la fin des années 60, au Japon, les manifestations étudiantes et la culture de la jeunesse ont cédé la place à l’angura, qui signifie underground. Le rejet de la musique pop dite “occidentale” est alors de mise, et le retour à l’authenticité à l’honneur. Certaines des figures les plus influentes de la musique pop japonaise ont émergé de cette période vitale, mais très peu de leur travail a déjà été sorti ou entendu à l’extérieur du Japon jusqu’à présent. Light in the Attic inaugure une nouvelle collection Japan Archival Serie avec la compilation Even a Tree Can Shed...

Lire la suite

Réédition vinyle de l’unique album de Sweet Maria

Sweet Maria est un groupe éphémère du Midwest dont le noyau dur était Gail Bake et John Chamberlin. Leur unique album éponyme, paru en 1977, est un savant mélange de Jazz, Soul, Folk et Rock. Neuf titres, dont un instrumental, hyper chiadés et qui forment un bel album  de ce qu’on appellera plus tard la fusion, mais avec ce petit grain de folie propre aux années 70. Luv N’Haight le réédite donc pour la première fois en vinyle, avec un inédit live. Sweet Maya – Sweet Maya LH081 En savoir plus Mots clefs : 1977, folk-rock, jazzrock,...

Lire la suite

John and Philipa Cooper – The Cooperville Times (1969)

Que sait-on au juste de John and Philipa Cooper ? Assez peu de choses en fin de compte, ils seraient frères et sœurs, et viendraient de Johannesburg, d’Afrique du Sud, donc. The Cooperville Times est leur unique album, et l’on ne retrouve même pas, à l’heure actuelle, la référence du premier pressage sur Discogs . Beaucoup de mystères quelque peu dissipés par les rééditions successives en 2003 et 2010 par Shadoks Music. L’un des guitaristes Julian Laxton faisait partie d’un autre groupe local, Freedoms Children, un peu moins confidentiel et a raconté que les frères et sœurs s’étaient barrés au...

Lire la suite

Le troisième album du chanteur pop italien Lucio Battisti réédité

Considéré comme la réponse italienne  l’ Histoire de Melody Nelson de Gainsbourg, Amore E Non Amore de Lucio Battisti, paru lui aussi en 1971, est surtout un album concept folk psyché, qui n’a à voir avec le chef d’œuvre français que parce qu’il est concept, justement. Avec une face consacré à l’amour instrumentale et progressive, et une autre au non amour (apparemment plutôt de l’adultère) plus rock. Lucio Battisti était le chanteur pop le plus connu des années 70 en Italie, bien que sa notoriété ne dépassa guère les Alpes, même si depuis sa mort en 1998, il inspira...

Lire la suite

John Otway & Wild Willy Barrett – John Otway & Wild Willy Barrett (1977)

  Et soudain l’envie de boire une Guiness dans un pub anglais. Ou plutôt, pas envie de bouger de chez soi mais juste de boire une guiness avec une musique qui irait bien avec. Le premier album du duo John Otway et Wild Willy Barrett pourrait être le vinyle que vous mettriez alors sur votre platine pour ce soir – mais ce soir  seulement – vous abreuver de bière. Car il est peu d’album non pop aussi typiquement british. Si on a l’impression au premier abord que l’on va se coltiner une énième galette de country fadasse, on est...

Lire la suite

The Sutherland Brothers and Quiver – Beat of the street (1974)

Disons le d’emblée, l’album ici chroniqué n’est pas une perle rare. Il s’agit plutôt d’un groupe qui a eu son heure de gloire et qui est tombé dans les oubliettes. S’il n’y avait eu un vendeur sympa dans une convention du disque à Paris, (oui, ça existe), je ne l’aurai probablement jamais écouté. Ce vendeur, saluons le, n’était pas un professionnel, mais vendait “sa collection” (“tu comprends, la famille” m’avait il soupiré). Du coup, non seulement il vendait ses disques à des prix plus qu’abordables, mais il était aussi de bon conseil. Ainsi, c’est lui qui m’a vendu le...

Lire la suite

Eclection – Eclection (1968)

Encore un groupe éclair, qui a laissé un petit chef d’oeuvre. Eclection était un groupe de folk-rock britannique. Qui plus est, c’était un des rares groupes anglais a avoir signé chez Elektra,  le plus connu des labels indépendants américains, celui des Doors. Parler de goupe anglais pour Eclection est d’ailleurs un peu exagéré étant donné qu’un seul membre, le batteur Gerry Conway, est en réalité britannique, le reste du groupe vient de Norvège (Georg Hultgreen né Kajanus, chanteur et guitariste),  d’Australie (Trevor Lucas, chanteur et bassiste,  et Kerrilee Male, chanteuse) et du Canada (Michael Rosen, voix et guitare). Eclection était...

Lire la suite

Newsletter

Suivez Nous sur Facebook

les 33 tours

Recevez notre Newsletter !

Votre inscription s'est déroulée avec succès !

Pin It on Pinterest