Tag: Light in the Attic

Music for Nine Post Cards : les débuts minimalistes de Hiroshi Yoshimura

Light in the Attic, en distribuant le premier album du label Empire of Signs,  a l’air de vouloir continuer à explorer les envolées japonisantes. Avec Hiroshi Yoshimura, c’est une figure de l’ambiant japonaise, inconnue hors de son pays, que nous découvrons enfin, réédité avec soin. Music for Nine Post Cards, de 1982, paraît en effet pour la première fois en dehors du pays du soleil levant. Enregistré en 1982 à la maison avec un  Fender Rhodes, le très minimaliste Music for Nine Post Cards est une excellente introduction à la vision du monde unique et magnifique de Hiroshi Yoshimura. Apaisante...

Lire la suite

Even A Tree Can Shed Tears : une compilation de folk rock japonais (1969-1973)

A la fin des années 60, au Japon, les manifestations étudiantes et la culture de la jeunesse ont cédé la place à l’angura, qui signifie underground. Le rejet de la musique pop dite “occidentale” est alors de mise, et le retour à l’authenticité à l’honneur. Certaines des figures les plus influentes de la musique pop japonaise ont émergé de cette période vitale, mais très peu de leur travail a déjà été sorti ou entendu à l’extérieur du Japon jusqu’à présent. Light in the Attic inaugure une nouvelle collection Japan Archival Serie avec la compilation Even a Tree Can Shed...

Lire la suite

L’histoire du label éphémère Tumbleweed Records compilée

En 1971, Larry Ray et Bill Szymczyk fuient L.A. pour fonder leur propre label à Denver, Colorado. Ce label, Tumbleweed Records, a pourtant bien débuté avec une levée de fond assez conséquente auprès de Gulf + Western dont les dirigeants pensaient qu’on allait produire la nouvelle icône Hippie. Mais au lieu de trouver le nouveau Hendrix ou la nouvelle Janis Joplin, Ray et Szymczyk se sont orientés vers des personnages plus iconoclastes qu’iconiques : Pete McCabe, les chanteurs mélodieux Robb Kunkel et Danny Holien, le rock psych folk Arthur Gee. On pouvait trouver néanmoins des des musiciens plus établis comme Albert Collins...

Lire la suite

The Microcosm: Visionary Music of Continental Europe, 1970-1986

Avis aux amateurs de musiques électroniques planantes, Light in The Attic publie une compilation de morceaux plutôt cosmiques, dont les plus illustres représentants sont Vangelis, Ash Ra Tempel et Popol Vuh. À côté d’eux, d’autres complètement oubliés tels Bernard Xolotl, Robert Julian Horky  et Enno Velthuys. Une ambiance new age, neuzeit, prog, krautrock, cosmique, qui s’appuie aussi bien sur des morceaux ayant bénéficié de budgets des grands labels que sur d’autres qui n’étaient trouvables que sur des cassettes artisanales distribuées sous le manteau, ou presque. Comme souvent chez Light in The Attic,  une édition soignée accompagne cette compilation, disponible...

Lire la suite

Le troisième album du chanteur pop italien Lucio Battisti réédité

Considéré comme la réponse italienne  l’ Histoire de Melody Nelson de Gainsbourg, Amore E Non Amore de Lucio Battisti, paru lui aussi en 1971, est surtout un album concept folk psyché, qui n’a à voir avec le chef d’œuvre français que parce qu’il est concept, justement. Avec une face consacré à l’amour instrumentale et progressive, et une autre au non amour (apparemment plutôt de l’adultère) plus rock. Lucio Battisti était le chanteur pop le plus connu des années 70 en Italie, bien que sa notoriété ne dépassa guère les Alpes, même si depuis sa mort en 1998, il inspira...

Lire la suite

Naissance d’un nouveau label de réédition : Soft Estate

Jeremy Blum est, comme un nombre non négligeable d’illuminés, un Crate-Digger hors pair, à la recherche du disque écouté seulement par une poignée d’auditeurs et qui pourtant mériterait que d’autres le connaissent. Il est aussi un fan du label Light in the Attic, dont on parle souvent sur Disques Obscurs. Et pour cause, le label de Seattle ne se contente pas de rééditer des raretés, il propose de très belles éditions vinyles, avec un beau packaging et des versions « deluxe » qui font le bonheur des collectionneurs. Une source d’inspiration : Light in the Attic Mais Jeremy Blum...

Lire la suite

2 LP de Camberwell Now, avec Charles Hayward, de This Heat

Light in the Attic n’en finit pas de faire redécouvrir la Galaxie This Heat, après la réédition du catalogue du groupe, puis de l’unique album de Lifestones (projet de Charles Bullen), voici maintenant la sortie prévue de l’album et de titres parus en EP de Camberwell Now, groupe comprenant le chanteur/batteur de This Heat, Charles Hayward. Enregistré en 1986, The Ghost Trade à la même ambition expérimentale que This Heat. Les titres des deux EP de Camberwell Now seront réunis sur un même LP. Sortie prévue le 23 septembre 2016. En savoir plus   Mots clefs : 1986, Avant-garde,...

Lire la suite

Des inédits de Betty Davis, avec Miles Davis et Mitch Mitchell retrouvés…

Dans la série des bonnes nouvelles, c’est Light In The Attic qui s’y colle. Des rumeurs prétendaient depuis un demi siècle qu’il y eut une session d’enregistrement 69 de Betty Davis avec son époux d’alors, Miles Davis… Et ces rumeurs étaient fondées. C’était même la première rencontre entre Miles Davis et le rock psychédélique à tendance Hendrix, puisque c’est Mitch Mitchell himself qui tenait la batterie. Mais ce n’est pas tout, John Mc Laughin tenait la guitare, Herbie Hancock les claviers et Harvey Brook, la basse… Autant dire du beau monde ! Le tout est un subtil mélange de...

Lire la suite
  • 1
  • 2

Newsletter

Suivez Nous sur Facebook

les 33 tours

Recevez notre Newsletter !

Votre inscription s'est déroulée avec succès !

Pin It on Pinterest