publie une compilation originale de titres enregistrés par le producteur et ingénieur du son Kearney Barton. Basé à , Kearney Barton est décédé en 2012. Il avait passé les 50 dernières années de sa vie à enregistrer la crème de la scène musicale de : The Fleetwoods, Quincy Jones, The Ventures, The Wailers, The Sonics, Ann Wilson (Heart), The Frantics, The Kingsmen et Dave Lewis, pour ne citer qu’eux.




Barton a également capturé la scène R&B et soul des années 1960-70 de Seattle. Dans les dernières années de sa vie, la réputation de Barton et de ses enregistrements à l’ancienne a attiré dans son studio des groupes contemporains comme Young Fresh Fellows, The Smugglers, The Minus 5 et The A-Bones.

Au moment de sa mort, il y avait 7 000 bandes de bobines empilées dans la maison de Barton. L’université de Washington a soigneusement catalogué ces bandes, et l’ancien employé de Sub Pop, Dan Trager (qui avait appris l’art de l’enregistrement auprès de Kearney des années plus tôt alors qu’il était étudiant) a commencé à les écouter et à prendre des notes. Avec l’aide d’une équipe composée de membres de l’université et de Light in the Attic, Dan a compilé une liste restreinte de pistes essentielles qui allaient constituer la base de cette compilation.

Kearney Barton : Architect of the Northwest Sound est un document complet sur Seattle dans les années 60, 70 et 80. C’est aussi un témoignage du dévouement de Barton à l’art de l’enregistrement tout au long de sa vie. Il comprend des enregistrements épuisés depuis longtemps, publiés à l’origine par des étiquettes locales telles que Jerden, Topaz, Piccadilly et Etiquette Records. Il couvre un large éventail de genres : joueurs de sitar et de balalaïka, chorales d’église gospel, groupes de garage inconnus, steel drums, artistes soul obscurs…. On y trouve aussi des noms familiers : Sonics, Wailers,  Ann Wilson, Larry Coryell…

A l’écoute des quelques titres que l’on peut trouver sur le net, (ils ne sont pas tous présents, car il y a des inédits, et d’autres sont très rares), on ne peut qu’être frappé par le son si brut, au mixage minimal. 29 titres qui sont autant de pépites, un parcours pour le moins hétéroclite, dont la couleur du son est le fil rouge.

Source : description du label

Various ArtistsKearney Barton : Architect of the Northwest Sound
Light In The Attic – LITA 168
parution le 21 février 2020

En savoir plus