On doit déjà à de nous avoir fait découvrir Jim Sullivan il y a une dizaine d’années, avec la réédition de son premier album U.F.O. enregistré en 1969. L’histoire du bonhomme, en faisait forcément un personnage culte. Après avoir enregistré deux albums, Jim Sullivan a en effet complètement disparu le 4 mars 1975 au Nouveau Mexique, laissant sa voiture, sa guitare, un paquet de disques invendus, et puis basta. On a jamais su ce qu’il lui était arrivé, meurtre, mort accidentelle ou enlèvement par des extra terrestres (qui sait ?).



Light in the Attic s’apprête à contenter les fans – forcément tardifs – de Jim Sullivan en rééditant le deuxième album éponyme, enregistré en et paru à l’époque sur l’éphémère label Playboy, oui oui, celui du magazine de Hugh Hefner, et qui n’avait pas connu plus de succès que le précédent. Mais le label ne s’arrête pas là, il publie aussi un album intitulé If The Evening Were Dawn qui contient 10 enregistrements acoustiques solo qui n’ont jamais vu le jour. Enregistrée dans un studio de Los Angeles vers 1969, cette session contient des versions acoustiques d’une poignée de morceaux d’U.F.O. ainsi qu’une demi-douzaine de chansons jamais entendues. C’est donc ce qui se rapproche le plus de ces légendaires spectacles dans les bars de Malibu où Sullivan a été remarqué pour la première fois.

Pour ceux qui étaient passés à côté de Jim Sullivan, c’est l’occasion de découvrir un exigeant, s’orientant parfois vers la , mais avec, en sus, une voix de crooner imparable.  U.F.O. étant épuisé, on attend, du coup, un repressage !

Jim Sullivan Bundle Deluxe

Les deux albums sont remasterisés à partir des bandes analogiques originales, accompagnés d’un livret, et l’on peut même se procurer une version deluxe du pack complet avec le tee shirt et un song book, pour les grands fans.

Jim SullivanJim Sullivan
Light In The Attic  LITA 177

Jim SullivanIf The Evening Were Dawn
Light In The Attic LITA 178

Parution le 25 octobre 2019
Pré commande ici