pochette de Wizzz 3

Depuis le début du siècle, on ne compte plus le nombre de compilations qui regroupent les très nombreux 45 tours oubliés d’une pop française qui s’est bien plus cherchée qu’on ne le croit dans les années 60 et 70. Nous reviendrons en détail sur ce phénomène dans un article plus complet, mais en attendant saluons la sortie du troisième volume de la plus emblématique de ces compilations : Wizzz, publié par Born Bad Records.

Comme toujours, on peut faire confiance à ce Label non seulement pour rassembler des pépites introuvables, mais aussi pour fournir un livret bien documenté, avec un artwork aux couleurs chatoyantes. Le tout pour un prix plus qu’accessible.

Pour ceux qui ne connaissent pas les deux premiers volumes de Wizzz, rappelons qu’en plus de compiler des chansons pop avec des instrumentations parfois psychédéliques, parfois tout simplement rock, parfois… autres, cette s’attarde sur des artistes éphémères qui ne se prenaient pas vraiment au sérieux.

Ce troisième tome ne déroge pas à la règle, les paroles sont parfois surprenantes, les chants audacieux, mais certains titres sont vraiment excellents de bout en bout. Autant le deuxième volume recensait trop de titres vraiment anecdotiques car trop axé sur des gauloiseries datées, autant celui-ci, même s’il n’évite pas à certains moment cet écueil, révèle de vraies perles.

Ainsi ce Helga Selzer de Bernard Chabert, à la rythmique clinquante et au refrain psyché et planant digne d’une production anglo saxonne

Et que dire ce Nato, qui, avec sa basse post Melody Nelson et ses flutes plus légères que celles de Ian Anderson qui se donne comme but d’apprendre à sa bien aimée à faire l’amour

Si dans le précédent tome il y avait un titre de Brigitte Fontaine, il n’y a cette fois aucun nom connu, seul Evariste peut éventuellement parler aux auditeurs déjà avertis. Il y a même trois titres complètement inédits, dont un issu d’une acétate retrouvée sans nom d’artiste !

Dépassant donc le simple cabinet de curiosités, Wizzz vol 3  promet plus de 45 minutes d’écoutes absolument réjouissantes et qui ne peuvent que mettre de bonne humeur. Il n’a aucune raison de ne pas courir l’acheter !

Si vous aimez : Pop à paris, les curiosités françaises, les swinging mademoiselles, épatez vos potes lors d’un dîner.