Bobby Boyd progress

Et soudain, la basse soutenait le fouillis. Et les guitares déchiraient les cuivres. Et le groove partait dans tous les sens. Et les voix transcendaient des mélodies flottantes. Et arrive alors l’irrésistible envie que son corps se meut avec les subtilités des arômes d’un arabica haut de gamme.

C’est tout cela que m’inspire cet unique album de Bobby Boyd Congress, ce mélange flamboyant d’une --rock racée. Le groupe débuta à Long Island, New York  mais ses membres ont décidé qu’ils auraient plus de chance avec leur musique en France et s’y sont installés en . Ils ont enregistré cet album qui fut produit par Yves Chamberland. au Studio Davout, et publié par Okapi Press… à trois cents exemplaires. De retour aux États Unis, Bobby Boyd, saxophoniste et chanteur, quitta le line up. Celui ci deviendra entre autres Ice puis Lafayette Afro Rock Band, considéré comme un groupe français, devenu culte. Bobby Boyd, lui, continua une petite carrière solo, avec un album produit par George Benson.

Longtemps l’album de Bobby Boyd Congress fut un de ces disques qui se vendaient aux alentours de 1500 €. En 2011, le très regretté lebel français le réédita en version vinyle et cd. Ce qui fait que l’on peut se le procurer  à prix à peu près abordable, même si la version vinyle reste rare.

Line up  :

  • Bobby Boyd : Sax Tenor, chanteur
  • Jerry Joe Baetly : Sax Alto, voix
  • Ronnie Buttacavoli : Trompette, voix
  • Arthur Grayson Young : Tromptette, voix
  • Diana Oliverton : Chanteuse
  • Frank Abel : ORgue, VOix
  • Lawrence Jones : Guitare solo
  • Laffeyette Hudson : Basse
  • Parry Smiths : Batterie

Si vous aimez : le funk-rock, Mandrill, les rééditions de Vadim Music