« Welcome to Germany » clame haut et fort la pochette criarde de Härte 10, bien qu’elle apparaisse un peu plus exotique, voire franchement pas teutonne du tout. Nous sommes en , Germany a encore ses deux côtés, ouest et est. Le groupe vient de RFA, donc, Cologne plus précisément. Il s’agit d’un trio, avec des musiciens plutôt orientés jazz, ce qui n’est pas flagrant à la première écoute de l’album.

Härte 10, le nom d’une série allemande

Frank Köllges (1952-2012), le batteur, écume les formations Jazz depuis 1969, parmi lesquelles le Cologne Jazz Trio, Il a également joué dans le groupe Third Eye avec Jan Huydts, Rob van den Broeck et Ali Haurand. Il participe musicalement à pléthore de projets, notamment avec le groupe Indus Die Krupps avec lequel il enregistre en 1981 Stahlwerksynfonie qui a eu son petit succès à l’époque. Il fonde Härte 10  – qui est le nom d’une série tv locale des années 70 – en 1983 avec  Mike Herting et Valerie Kohlmetz.

Mike Herting, né en 1954,  est lui pianiste, a fondé le groupe de jazz rock Headband, et a commencé à devenir producteur à la même époque. Il a notamment produit le titre New York – Rio – Tokyo pour le groupe Trio Rio, qui est devenu un succès mondial.

Valerie Kohlmetz tenait les chants et les percussions dans le groupe.

Un synth-wave aux accents tribaux et world

Härte 10 publie trois albums entre 1983 et 1987. Welcome to Germany est le deuxième. Je l’ai trouvé chez le nouveau disquaire parisien qui vient de s’installer dans le dix-huitième, et qui s’appelle Dizonord. Je vous conseille fortement, si vous êtes dans la capitale, d’aller y faire un tour. Car la spécialité de ce disquaire est son impressionnant « deadstock », ces invendus d’époques, neufs, qui retrouve une deuxième vie grâce aux farfelus comme nous qui ne supportent pas que l’on oublie de la bonne musique.

Car assurément, Härte 10, ça en jette. Du jazz, il reste une vraie maîtrise du son et des instruments. Pour le reste on a plutôt affaire à un disque de synth wave péchue, invoquant aussi bien des rythmes tribaux que des mélopées arabo-andalouses… et quand il y a du chant, c’est en allemand !

Le premier titre, I know what are Thinking, est une claque : une musique électronique savante et farfelue à la fois. Le titre Welcome to Germany, sonne tout sauf Krautrock, il serait plutôt une sorte de world. Il y a une profusion de trouvailles sonores assez bluffantes, et aussi une très grande modernité. Certes, on n’échappe pas, par moments, à quelques sonorités typiques des années 80, qui sont vite oubliées. On pense parfois à leurs compatriotes de Der Plan, et on se dit aussi, peut-être à cause de la pochette, que l’on a affaire aux grands parents du duo français Heimat (qui chante aussi en allemand).

Welcome to Germany comme toute la discographie d’Härte 10 n’a jamais été réédité, ni en CD, ni en vinyle. Un titre, le fabuleux Happy New Year, se retrouve sur la compil de Music From Memory, Uneven Paths: Deviant Pop From Europe 1980-1991. Espérons que ce même label ait l’idée de rééditer l’album entier.

Discographie de Härte 10

  • Härte 10 (1983) Moers Music 2006
  • Welcome To Germany ‎ (1985) BAFF 1005
  • Gugu Dada (1987) Chlodwig Musik, EMI 1C 066 24 0762 1

 

 

Si vous aimez : la synth-wave branque, Der Plan, les pochettes rouges