Petite entaille à la ligne éditoriale du site pour présenter mes coups de cœurs de l’année 2015 à travers un Top 20. Beaucoup de déceptions cette année, notamment le retour de Blur, le surestimé Carrie & Lowell de Sufjan Stevens, Of Montreal qui s’est perdu, Jacco Gardner qui ne confirme pas… mais aussi beaucoup de découvertes et de belles surprises… dont près de la moitié viennent de France. Ça se confirme, la scène pop française est en grande forme, qu’elle chante ou non dans sa langue natale.

Lucas Parax

20. SoKo - My Dreams Dictate my Reality

Escapade maîtrisée  dans la cold wave d’autrefois pour la jeune punkette française, un revival réussi.

19. Faith No More - Sol Invictus

2015 aura vu un retour des Blur fadasse, celui de Libertines insignifiant, autant dire qu’on n’attendait pas grand chose de celui des Faith no More, 18 ans après Album of the year. Pourtant Sol Invictus est incontestablement un bon album du groupe de Mike Patton, on retrouve toute l’ingéniosité qui faisait recette dans Angel Dust, et ça n’a pas vieilli d’un poil. Une bonne surprise.

18. Orwell - Exposition universelle

Le cinquième album des Nancéens livre des jolies chansons pop françaises aussi bien ciselées que celles de Mehdi Zannad, par exemple.

17 -King Gizzard &The Lizard Wizard - PapIer Mâché Dream Balloon

Les très prolifiques Australiens ont mis de côté leur garage poisseux pour sonner plus pop et faire un bel album revival comme on en a connu ces dernières années.

16. The Arcs - Yours, Dreamily,

Quand Dan Auerbach des Black Keys fait un album solo, ça donne des chansons rocks ultra efficaces, qui sont tout de suite des hits. Rien que pour ça, on l’aime.

15. Bertrand Belin - Cap Waller

Bertand Belin peut agacer avec l’apparente facilité des ces chansons qui semblent ne s’appuyer que sur sa voix grave et chaude si reconnaissable entre toutes. Le tour de force dans Cap Waller c’est d’avoir su marier justement cette voix ténébreuse avec une musique légère presque sautillante. Les paroles, restent, elles, toujours hors du  lot.

14. Ducktails - St. Catherine

Un bel album pop lumineux sans fioritures, pas très éloigné d’un Sean Lennon quand il est en forme…

13. San Fermin - Jackrabbit

Moins flamboyant et surprenant qu’avec son premier album, San Fermin s’impose toutefois comme un des groupes qui enthousiasme musicalement cette décennie. Toujours chiadé, Jack Rabbit est finalement moins accessible que San Fermin (l’album éponyme, comme on dit) et se révèle après plusieurs écoutes.

12. Deerhunter - Fading Frontier

Bradford Cox et sa bande reviennent avec un album moins âpre que Monomania, mais avec aussi ce qui se fait de mieux en matière de pop indé.

11. Nicolas Godin - Contrepoint

Si Air ne nous intéresse plus depuis longtemps, Nicolas Godin, la moitié du groupe, a surpris son monde avec cet ensemble de morceaux baroques, directement inspirés de Bach. Touffu et brillant sans être pompeux.

10. Unknown Mortal Orchestra - Multi-Love

Disque foutraque et réjouissant pour le groupe Américano – Néo Zélandais qui vient explorer les contrées exubérantes des meilleurs moments d’Of Montreal.

9. A$AP Rocky - AT.LONG.LAST.A$AP

Deuxième tentative réussie pour le rappeur de Harlem après l’excellent premier album Long Live A$AP.

8. Pain Noir - Pain Noir

Attention, ce Pain-Noir là est fait maison. Du intimiste chanté en français coloré par un dédoublement d’une voix fragile.Le tout magnifié par  des textes poétiques dont la prosodie et le rythme sont parfaitement maîtrisées, ce qui est assez rare en français pour le souligner.

7. U.S. Girls - Half Free

Ce projet mené par Meghan Remy est une pépite de dreampop acidulée, bien plus subtile qu’Asteroid Galaxy Tour. Ambiance éthérée garantie.

6. Mansfield.TYA - Corpo Inferno

Pour ceux qui ne connaissent pas encore l’univers des deux nantaises de Mansfiel TYA, Copro Inferno est une belle porte d’entrée. Textes foufous et parfois déprimés sur une musique électro et parfois gaie, chaque chanson a son ambiance et on n’a jamais le temps de s’ennuyer.

5. ROVER - Let It Glow

Avec Let it Glow, Rover s’impose comme l’un des songwriters pop français les plus talentueux doté d’une voix de crooner surpuissante. La classe incarnée.

4. Stanley Brinks and The Wave - My Ass

Stanley Brinks c’est André, ancien membre d’Herman Dune. My Ass est un album folk rock absolument solaire, diablement efficace et qui met de bonne humeur. Rien que pour ça, sa place est méritée.

3. Feu Chatterton - Ici le Jour (a tout enseveli)

C’était un peu l’album attendu cette année en France, et à juste titre. C’est un peu comme si Ange était réapparu dans des habits de vingt-et unième siècle (bien habillé donc), les délires en moins, la maîtrise en plus. Juste assez arty pour énerver quelques uns et complètement talentueux pour enchanter les autres.

2. Chassol - Big Sun

Une épopée musicale en Martinique par un compositeur à la fois sérieux et fantasque. Un album absolument déconcertant de découvertes et de beautés, un voyage musical comme il en existe peu.

1. Deradoorian - The Expanding Flower Planet

Angel Deradoorian a été membre de Dirty Projectors et ça n’étonnera personne à l’écoute de son premier album solo The Expanding Flower Planet. Mais, loin de ne faire que singer le groupe New Yorkais, elle propose des mélodies raffinées, parées d’influences japonaises et arméniennes qu’un fond Krautrock vient parfois soutenir. La multi instrumentiste livre ici un album audacieux et beau,agrémenté d’une magnifique voix couvrant plusieurs octaves… On attend la suite de pied ferme.

Et pour continuer, la playlist du top de l’année étendu…