JOn simmons - through the walls

Le hasard fait bien les soldes. Et c’est effectivement cet été, qu’en cherchant à ne pas trop dépenser pour assouvir ma soif de nouvelles musiques je suis tombé sur cet album du texan Jon Simons, dont je n’avais strictement jamais entendu parler. Pourquoi cet album m’a-t-il plus attiré qu’un autre qui eût été tout autant inconnu ? Peut-être car, au dos de la pochette, il y était indiqué que cet album avait était entièrement écrit, interprété, enregistré par Jon Simons lui même, au cours d’une retraite de 6 semaines pendant lesquelles il vécut isolé. Allons, m’étais-je dit à la fois enthousiaste et dubitatif, encore un original qui doit faire de la musique torturée. Le disquaire me rassura en me disant qu’il s’agissait d’un très beau disque de .

Et effectivement, Through the Walls est un parcours fluide de huit chansons qui prennent le temps de se poser dans une ambiance légèrement éthérée sans être vraiment minimaliste. Les voix sont souvent doublées, avec des harmonies différentes : on a l’impression que les mélodies survolent une musique écrite avec brio. Disons le sans détour, il s’agit d’un pur joyau de folk. Il est impossible de faire autre chose que de l’écouter lorsque l’on met le disque sur la platine. C’est un album qui scotche l’auditeur sur le canapé. Ce dernier en viendrait même à couper le wi-fi et mettre son portable sur mode avion, c’est dire  !

Enregistré en 1999, Through the Walls a été réédité en vinyle en 2013 par Analog Sea avec une remasterisation à couper le souffle. On est presque étonné de ne pas voir Jon Simons lui même ne pas être en train de jouer dans le salon. Jon Simons n’a publié que deux albums au succès inversement proportionnel à leur qualité et un troisième devait voir le jour il y a quelques mois, mais on ne sait pas quand il sortira. On devrait alors reparler de ce fabuleux song-writer…

 

Le site de Jon Simons

 

Si vous aimez : Nick Drake, la folk , écouter un disque sans pouvoir vous lever de canapé tellement c’est beau