Étiquette : Pop Baroque

The Moon / Without Earth (1967) – The Moon (1969)

S’il est une formation dont on se demande pourquoi elle est tombée dans l’oubli, c’est bien celle de The Moon. Et la tentative de réhabilitation en 2002 lors de la réédition de leurs deux seuls albums aura fait long feu. Il est étonnant par exemple que The Moon, groupe de Los Angeles,  soit absent du livre California Dreamin’ alors que des groupes qui n’ont même pas enregistré d’albums y sont cités. Le fondateur du groupe n’est pourtant pas un inconnu, il s’agit de David Marks, guitariste rythmique des premiers albums des Beach Boys (puis plus tard lors de la...

Lire la suite

Chrysalis – Definition (1968)

Frank Zappa n’a pas encensé que les inaudibles – mais ô combien excellentes – Shaggs, il avait, dans les années soixante, un très grand faible pour ce groupe New Yorkais  formé à l’université, Chrysalis. Il faut dire que le leader/songwriter de ce groupe, Spider Barbour, avait collaboré avec le maître Zappa sur Lumpy Gravy et We’re only in it for money, ce qui aide. Chrysalis est formé de Nancy Haim au chant, Paul Album, à la basse, Dahaud Shaar aux percussions, Jon Sabin à la guitare et mandoline, Ralph Kotkov aux claviers et donc James Spider Barbour, à la...

Lire la suite

Del Shannon – The Further Adventures of Charles Westover (1968)

Mais que diable Del Shannon vient-il faire dans une sélection de disques obscurs ? Lui, le chanteur américain au succès planétaire Runaway ? Runaway, vous vous souvenez ? Tout le monde connaît Runaway. Peu sont  capable, en revanche d’en citer l’interprète original. Il faut dire qu’en France la version de Dave (Vanina) a bien plus marqué les esprits. Mais bon, Del Shannon, tout de même, ce n’est pas un inconnu, et de fait sa discographie est à la fois assez abondante et très disparate. Ses chansons Rock’n’roll teintées de country de son début de carrière sont souvent agréables à écouter, mais...

Lire la suite

Kensington Market – Avenue Road (1968)

Il est étonnant, en fin de compte, que l’on parle assez peu du rock canadien, même si l’influence de Neil Young est énorme. Kensington Market est un groupe formé à Toronto par Keith McKie après qu’il s’est séparé de The Vendettas, Gene Martynec, de Bobby Kris & The Imperials , Luke Gibson du groupe de blues Luke & The Apostles, Alex Darou et Jimmy Watson. Nous sommes en 1967, le groupe joue un peu dans les cafés et les universités. Après une poignée de 45 tours, ils enregistrent Avenue Road, un album produit par Felix Pappalardi. 10 chansons au...

Lire la suite

Billy Nicholls – Would you believe (1968)

Bien que Would you believe est très certainement connu de tous les aficionados de raretés de la pop baroque, voire de la pop tout court, c’eût été une injustice que de faire l’impasse sur le premier album de Billy Nicholls, qui est déjà un injustice à lui tout seul. Billy Nicholls a tout juste 16 ans, en 1966, lorsqu’il réussit à approcher George Harrison pour lui faire écouter sa musique. Ce dernier est épaté et le présente à Andrew Oldham, le manager des Rolling Stones. Ça aurait pu commencer plus mal. Oldham rêve de faire la réponse anglaise du...

Lire la suite

Thomas & Richard Frost – Visualize (1969)

Thomas et Richard Martin sont deux frères qui viennent de San Mateo, dans la péninsule de San Francisco. Ils ont bourlingué dans divers groupes au milieu des années 60, ici un groupe de  surf  The Impressions, là un groupe de folk-rock avec The Newcastle Five, là encore dans un groupe de Fuzz-garage, The Art Collection. A Los Angeles, en 1968,  ils ont également été employés par Sony and Cher en Californie, alors qu’ils venaient d’enregistrer leur premier album avec le groupe Powder, premier album qui n’est pas publié… jusqu’en 1996. Après la déconvenue de Powder, les frères Martin sont...

Lire la suite

Newsletter

Suivez Nous sur Facebook

les 33 tours

Recevez notre Newsletter !

Votre inscription s'est déroulée avec succès !

Pin It on Pinterest