Del Shannon - Charles Westover

Mais que diable Del Shannon vient-il faire dans une sélection de disques obscurs ? Lui, le chanteur américain au succès planétaire Runaway ?

Runaway, vous vous souvenez ? Tout le monde connaît Runaway. Peu sont  capable, en revanche d’en citer l’interprète original. Il faut dire qu’en France la version de Dave (Vanina) a bien plus marqué les esprits. Mais bon, Del Shannon, tout de même, ce n’est pas un inconnu, et de fait sa discographie est à la fois assez abondante et très disparate.

Ses chansons Rock’n’roll teintées de country de son début de carrière sont souvent agréables à écouter, mais ne cassent pas toujours trois pattes à un canard. Disons qu’il y a pas mal de déchets dans la prolifération de chansons et de reprises qu’interprète Del Shannon au début des années soixante.

Dès lors, l’écoute de The Further adventures of Charles Westover, paru en 1968, est plus qu’une agréable surprise : une révélation. On pourrait croire que Westover (le vrai nom de Del Shannon) ait cédé à la facilité en faisant un album dans l’air du temps en ajoutant moultes cordes ici, une pointe de par là. Ce serait ne pas rendre justice aux talents de compositeurs de Del Shannon qui écrit ici une bonne partie des chansons. Jamais on se dit que ça sonne factice ou forcé (comme par exemple Their Satanic Majesties Request des Rolling Stones). Cet album de un peu psyché est en outre admirablement bien servi par la voix de Del Shannon : à croire qu’il a fait ça toute sa vie. Non pas de chanter, mais des albums psychés !

Cet album contient une des chansons que je mettrais une playlist à emporter sur une ile déserte, I think i love you. Tout dans cette chanson est un appel à vibrer : la mélodie, les changements de tonalités, les cordes larmoyantes, le sitar discret, le son d’une caisse claire qui a peu de temps pour respirer, une guitare clinquante, des chœurs au compte goutte, une voix parfaite et un message d’amour on ne peut plus simple. C’est une injustice que ce titre ne fût pas un hit.

Comment aurait-il pu être un hit, alors que l’album a été un véritable flop? La carrière de Del Shannon aura bien du mal à redémarrer d’ailleurs. D’autant que son alcoolisme, lui, a fait une ascension fulgurante. Ajoutez à cela une dépression chronique qui amena au suicide de Del Shannon en 1990, et vous aurez une idée du gâchis de son  talent.

L’album a été réédité en cd en 2002 avec une série de bonus dispensables (dont la version ratée de Runaway en 1967). Le label Trouble in mind a lui, la belle idée de le rééditer en vinyle en 2014. Les versions originales du LP sont elles à des prix prohibitifs.

 

Si vous aimez : la pop baroque, les albums aux titres compliqués, expliquer en soirée en quoi Dave peut être relié à un album psyché