Le paysage musical allemand des années a été le berceau d'une diversité artistique fascinante, et parmi les innovateurs de cette époque, le groupe Der Plan a émergé en tant que pionnier de l'expérimentation sonore et de l'absurde musical. Avec leur album emblématique Normalette Surprise, Der Plan a laissé une marque indélébile sur la scène musicale alternative.  Ce ne sera donc pas l'album le plus obscur que vous trouverez sur ce site, mais je l'ai réécouté il n'y a pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps, et j'avais envie d'en parler.

Der Plan – un trio de Düsseldorf

Formé en 1980 à Düsseldorf, Der Plan était composé de trois membres principaux : Moritz R®, Frank Fenstermacher et Kurt Dahlke (alias Pyrolator). Le groupe faisait partie du mouvement musical Neue Deutsche Welle (la Nouvelle Vague Allemande), caractérisé par son rejet des conventions musicales et son penchant pour l'expérimentation sonore.

Der Plan s'est distingué par sa unique de styles musicaux, allant du au en passant par l'électro. Leur approche avant-gardiste et leur esprit non conventionnel ont rapidement attiré l'attention des amateurs de musique qui cherchaient quelque chose de nouveau et de différent. Parce qu'ils ne trouvent pas de labels, trop frileux à l'époque, ils fondent le leur, Warning records, qui deviendra Ata Tak. C'est ainsi que leur premier album Geri Reig paraît en 1980. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'est pas facilement accessible.

« Normalette Surprise » : Un vortex musical insolite

Sorti en , Normalette Surprise leur deuxième album, a cristallisé le son distinctif de Der Plan. Dès la première écoute, l'auditeur est plongé dans un univers sonore étrange, non teinté d'humour, où les mélodies éclatent de manière inattendue.

L'album s'ouvre avec Leb doch, une piste qui introduit immédiatement l'auditeur à l'esthétique unique de Der Plan. Les rythmes électroniques, les synthés décalés et les paroles en allemand, que l'on devine excentriques, créent une atmosphère captivante qui défie toute catégorisation conventionnelle. Mais en même temps, c'est une pop song un peu rigolote avec une descente de synthés qui vient de nulle part de manière un peu fracassante.  D'autres titres, tous assez courts, sont assez notables, comme Ich Bin ein Komputer qui ferait passer Kraftwerk pour les Rubettes. Il se diffuse aux originels 12 titres de l'album, de faux airs de The Residents qui aurait voulu toutefois avoir un auditoire.

Un groupe toujours actif

Normalette Surprise n'a bien évidemment connu le succès à l'époque, même s'il a été  reconnu par la critique pour son originalité et son audace. Néanmoins au fur et à mesure du temps, Der Plan est devenu culte et cet album a eu une influence durable sur la scène musicale expérimentale. La combinaison de l'humour absurde, de l'étrangeté sonore et de l'approche artistique avant-gardiste de Der Plan en a fait un incontournable pour les amateurs de musique alternative.

Der Plan a continué à faire des albums jusqu'en , date de leur split. Ils reviennent toutefois au début du Vingt-et-unième siècle avec un line-up différent, quelques albums et même des concerts sur Second life. Le dernier album date de 2021, mais c'est beaucoup moins intéressant !

Normalette Surprise a été réédité en 2012 par Bureau B avec 8 titres inédits.