Dans cette foisonnante année 1968 l’unique album éponyme de The Love Exchange  rejoint les  nombreux disques psychédéliques qui ont à peine eu le temps de faire un petit tour dans les bacs pour retourner dans l’anonymat le plus complet.  Il faut que le créneau pop- chanté par une femme avec des chœurs d’homme étaient déjà plus ou moins pris par The Mamas and the Papas.

L’affaire avait pourtant bien commencé en 1967 pour ce groupe Californien,  issu en grand partie du premier groupe de rock Chrétien, The Crusaders, avec la sortie d’un single ayant eu son petit succès « Swallow the Sun« , ballade sucrée et hippie, typique de l’époque, chantée qui plus est par une gamine de 16 ans, Bonnie Blunt. L’album, lui, fut enregistré en une journée l’année suivante et est produit par Larry Goldberg, qui signe quasiment toutes les chansons bien que Fred Barnett, le guitariste sous-entend que c’est le groupe qui les a composées.

Peu importe, le disque passe inaperçu, la critique trouvant les paroles un peu culcul la praline (teintées de messages religieux), et la musique, à fond, ne se démarque pas de la production de l’époque.  Le disque – très court –  reste néanmoins très agréable, même s’il n’est clairement pas un chef d’œuvre.

The Love Exchange aura un peu plus de succès sur scène, mais splittera finalement après le Festival pop de Newport en 1969. On redécouvre le groupe sur la compil Nuggets, puis l’album est réédité en d’abord en Cd par Sundazed, avec des inédits, puis en vinyle en 2013 par les même Sundazed. On découvre ainsi sur la pochette un sosie de Didier Bourdon jeune.

Du groupe seul Walter Flannery continuera un peu la musique, notamment avec le groupe Charity, et finira par épouser la chanteuse Bonnie Blunt en 1971, devenue majeure entre temps ! On retrouve aussi  Fred Barnett récemment  dans un groupe de Jazz , Half-Naked Savages. Enfin The Love Exchange fait le sujet d’un article dans le California Dreamin’ de Steven Jezo-Vannier.

 

 

Si vous aimez : The Mama’s and Papa’s, Grace Slick, le rock un peu chrétien plein de bons sentiments