logo disquaire day

Vous le savez sûrement, le Disquaire Day c’est le 18 avril, donc très très bientôt. Nous avons depuis quelques temps la liste de ce qui sera disponible en France, et notamment chez les disquaires indépendants. Oui, mais voilà, parmi la pléthore de disques qui vont spécifiquement sortir pour ce jour, lesquels choisir.

Pour vous aider à faire votre choix, voici une tout à fait subjective, mais réalisée tout de même sous l’angle de ce qui fait ce site : la réédition de disques que l’on avait oubliés.

Rainbow Folly, Sallies Forth (1968)

Unique album d’un groupe anglais psychédélique, que l’on chroniquera peut-être un jour ici. Il avait été réédité par Rev-Ola en cd, il y a quelques années.

Tomorrow – Tomorrow  (1968)

Même année, même pays, même style que le précédent album, Tomorrow est toutefois un peu plus connu, et est même un album culte. C’est aussi l’unique du groupe. Oui, c’est une manie.

Lord Sitar – Lord Sitar (1968)

Voici un album qui vous mettra forcément de bon humeur. Derrière Lord Sitar se cachait l’anglais Big Jim Sullivan, décédé en 2012. Il reprit des standards pop, avec du sitar donc, et à l’écoute, on a l’impression qu’à chaque minutes Peter Sellers va venir se pointer chez nous pour venir danser.

Gert Wilden – Schulmadchen Report

Cet compositeur allemand  de musique de film, s’est surtout fait connaître pour ses musiques de films érotiques. Et c’est vraiment excellent. La paire de boobs sur la pochette peut, il ne faut pas le négliger, être déclencheur d’un acte d’achat pour un vinyle !

Pere Ubu, Elitism For The People

Le groupe culte de post-punk américain n’est certes pas inconnu. Mais le coffret présenté pour le est tel qu’il fallait le signaler.  Il contient en effet les deux premiers albums du groupe, The Modern Dance et Dub Housing, ainsi que deux 12 pouces dont un live. De quoi se ruiner en un achat.

Janko Nilovic – Soul impressions

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le compositeur français Janko Nilovic, c’est une des figures phares de ce qu’on a appelé la Library Music, autrement dit la musique d’illustration. Laissé complètement libre de son art, et visiblement avec du Budget, il n’y a pas un seul album de Nilovic à jeter. Mais Soul Impressions est un de ses meilleurs

Les Satellites – Riches et Célèbres (1989)

Groupe phare de la scène alternative française de la fin des années 80, Les Satellites étaient aussi nombreux sur scène que la Mano Negra, savaient aussi très bien jouer et ne manquaient pas d’humour. Ils sont toujours restés un peu en retrait, alors qu’ils tournaient énormément. Il est tombé dans l’oubli depuis. Il rappelle, à l’auteur de ces lignes, sa jeunesse perdue.

Bonus : Las Antorchas : s/t (1968)

Alors dans la liste des albums réédités par le disquaire day, il y en a bien évidemment plein qui me sont inconnus. Beaucoup de compilations de rock psyché des contrées les plus diverses (dont l’Inde, par exemple) seront dans les bacs et mériteront attention. Au passage, j’ai découvert ce groupe Mexicain, dont est réédité l’unique album, et ça n’a l’air pas mal du tout dans le style Garage Beat;

Et si vous êtes sur Paris, un petit parcours a été organisé par Les disquaires de Paris, uniquement chez les disquaires indépendants. Vous y trouverez toutes ces perles, et bien d’autres ! Y participer

Bons achats !