C’est l’été depuis un mois en France, l’on subit la canicule, l’équipe nationale est championne du monde de football (désolé pour nos nombreux lecteurs belges)… et les labels continuent de publier pléthore de rééditions. L’on ne sait si la source va se tarir un jour, mais cette frénésie galopante fait que j’ai personnellement du mal à suivre pour vous parler de toutes ces nouvelles belles sorties. Il est difficile aussi pour les collectionneurs que nous sommes de répondre financièrement à l’appétit qui croît au rythme de ces nouveaux vinyles qui, pour une grande majorité, connaissent une remasterisation et une édition plaisante. Et l’on sait par ailleurs que, de leur côté, les labels indépendants tirent la langue… Et on ne parle même pas de ces artistes oubliés, dont une partie grandissante commence à connaître les affres du trépas.

Il y a pourtant toujours une joie non dissimulée à découvrir chaque fois des nouveaux anciens sons. Et ceux ci proviennent de tous les pays. La de l’été 2018 est particulièrement internationale : Grèce, Tchécoslovaquie, Roumanie, Espagne, Nigéria, Zambie, Ethiopie, Royaume Uni, France, Japon, Etats-Unis... plus de onze nationalités pour 18 titres… Autant dire qu’il y a de quoi voyager  à moindre frais grâce à nos oreilles…




Comme d’habitude, les disques dont nous avons évoqués la sortie ici, avec ceux chroniqués et quelques surprises…. rééditées aussi actuellement. Avec The Honeybus, Jean Cohen-Solal, Alex Brown, Colored Music, The love In, Rodion G.A., Osamu Kitajima, Electric Machine