Pete Dello Into your ears

Il n’y a pas beaucoup d’albums qui portent aussi bien son nom, car il y a effectivement peu de chansons d‘Into your ears qui ne semblent pas avoir été nichée dans nos oreilles un jour ou l’autre. Et pourtant, cet album fut, comme bien d’autre, passé par les affres de l’oubli collectif puis est redevenu culte pour les initiés au début des années 2000.

Pete Dello n’en était pas tout à fait à son coup d’essai avec cet album solo. En effet, le bougre fut un membre d’un groupe anglais aujourd’hui oublié, The Honeybus, qui connut son heure de gloire en 1968 avec ce hit, arrivé 8ème dans les charts, I can’t let maggie go.

 

 

Mais Pete quitta rapidement The Honeybus, fit un 45t sous le nom de Magic Valley, qu’il reprit dans Into your ears, ainsi qu’une chanson écrite pour The honeybus, (Do I figure) in your life, reprise par pas mal de monde, dont Joe Cocker :

 

 

Into your ears est l’unique album solo de Pete Dello, et c’est bien dommage, car ses talents de songwriter étaient incontestables, et sa voix fortement reconnaissable. Mais, comme Dello ne voulait pas tourner, l’album, en dépit de bonnes critiques, est passé inaperçu. Du coup Pete Dello s’est rangé des voitures… puis s’est mis à les vendre, les voitures.

Pete Dello

Ce type a vendu des voitures après avoir fait un si bel album.

Imaginez que derrière ces mélodies pop-, peu éloignées de celles des Kinks, ces arrangements simples mais charmants, se cache un vieux vendeur de caisses (avec le volant à droite), ça file un choc, non ? Mais ne vaut-il pas mieux n’avoir pondu qu’un seul petit chef d’œuvre et ne pas polluer une discographie avec des disques qui eussent pu être superflus?

 

Quoi qu’il en soit, il faut redécouvrir cet album tout britannique réédité en CD au début des années 2000, puis en 2009 par Mis. Il est même disponible sur les plateformes de streaming legal. En revanche, pour le vinyle original (car non réédité), il va falloir casser sa tirelire même si on le trouve ici à près de 1000 €

Vous pouvez aussi écouter la très bonne anthologie des Honeybus, She flies like a bird, éditée en 2002 épuisée depuis mais que l’on trouve .

Si vous aimez : The Zombies, The Kinks,