Le et ses trésors cachés sont une fois de plus à l’honneur. Il s’agit cette fois d’Osamu Kitajima, peut-être un peu moins méconnu que les autres du fait qu’il ait pas mal enregistré aux Etats-Unis.  Né à Chigasaki, au Japon, le 3 février 1949 et a étudié la guitare classique et le piano dès son enfance.  Il rejoint son cousin Yūzō Kayama, à la fin des années 60, qui a déjà son groupe, The Launchers.



Des influences anglaises au folk traditionnel japonais

En 1971, alors qu’Osamu était déjà un compositeur à succès de jingles publicitaires télévisés, il s’installe en Angleterre pour un an et développe une obsession pour la musique rock britannique, particulièrement dans le domaine psychédélique. Les Beatles, les Bee Gees, Jimi Hendrix, Deep Purple et The Zombies sont devenus ses influences majeures et l’ont inspiré à commencer une carrière solo sous le nom de Justin Heathcliff, nom qu’il a adopté pour son son anglais typique. Son album éponyme de 1971 sonne totalement Pop Psyché, mais peu de temps après son retour au Japon, Osamu a abandonné son pseudo anglais et a orienté sa musique vers une sorte de fusion entre musique progressive et électronique occidentale avec des sons folk japonais. Osamu Kitajima s’installe ensuite à Los Angeles, où il enregistre des albums toujours inspirés par les sonorités japonaises, mais parfois plus jazz… ensuite il se tourne vers des sonorités new age.

Le Label , réunit donc les 5 premiers albums enregistrés sous le nom d’Osamu Kitajima s’installe ensuite à Los Angeles. (donc en excluant Justin Heathcliff) sou la forme d’un coffret (cd ou vinyle). Certains avaient déjà connu une réédition l’année dernière, pour d’autres, notamment le premier, il s’agit de la première réédition vinyle.

Description des 5 albums d’Osamu Kitajima selon le label Everland

Shin shugokuShinchugoku (1972)
Il s’agit d’un belle pièce Osamu Kitajima s’installe ensuite à Los Angeles. du début des années 1970, sur lequel Osamu Kitajima a collaboré avec Fumio Miyashita (alias FAR OUT) et les membres du très populaire FAR EAST FAMILY BAND.

 

 

benzaitenBenzaiten ()
Cet album est appelé son chef-d’œuvre par de nombreux aficionados du rock des années 1970, avec son mélange d’éléments folk japonais envoûtants et de musique rock spatiale savamment jouée qui vous emmène dans un voyage spirituel au centre de votre esprit.

 

 

osamuOsamu (1977)
Son troisième album marque un autre changement de cap. Encore des éléments japonais et des éléments Space Rock mélodiques envoûtants s’enchaînent doucement les uns aux autres, mais en intégrant du Jazz, du Funk et même du Reggae, Osamu élargit la palette des couleurs musicales.

 

 

masterless samuraïMasterless Samurai (1980)
Osamu abandonne complètement l’aspect Space Rock pour se tourner vers le Jazz-rock avec un côté Progressif, qu’il combine toujours avec ces éléments Folk Japonais au son totalement exotique.

 

 

 

dragon kingDragon King (1981)
Le changement de style de Masterless Samurai à Dragon King n’a pas été aussi important qu’avec les albums précédents. Il s’agit d’une version plus douce du jazz-rock d’Osamu qui montre même des aspects Soul Pop, typiques pour son époque.

Les 5 albums sont tirés des masters originaux, fournis par M. Kitajima lui-même. Et il y aura une version deluxe imprimé à 99 exemplaires. La version « normale » contient les pochettes d’origine, toujours avec des vinyles 180g, pour un prix somme toute très honnête.

OSAMU KITAJIMA – The Early Years Boxset
Everland Psych 003-007

Parution : fin juin 2019
Pré commande ici