Le trompettiste Jon Hassell réédite son premier album solo, Vernal Equinox sur son propre label Ndeya paru initialement en .



Ce premier album du trompettiste américain possède, selon Pitchfork, « un pouvoir narcotique et une beauté élémentaire étonnants. »

Avant de sortir son album, Hassell a étudié pendant trois ans avec le chanteur indien Pandit Pran Nath. Avec ses figures de trompette nauséabondes et lourdement manipulées, Hassell espérait évoquer la qualité microtonale du chant de Nath, mais dès le début, Hassell a pris soin de distinguer sa musique de toute tradition discrète. Les instruments folkloriques traditionnels du disque proviennent d’Afrique du Sud, d’Amérique du Sud, du Moyen-Orient et d’ailleurs. Le kanjira, qui ressemble à un tambourin, est le seul instrument indien.

Jon Hassel Vernal Equinox

On se laisse facilement emporter par cette musique fabuleusement planante, propice à une méditation de confinement. La trompette de Hassel, omniprésente, propage un ésotérisme fluide, et  se rapproche le plus souvent de la voix, du souffle et n’est jamais tonitruante.

Le vinyle est malheureusement déjà épuisé, on peut toujours écouter la version numérique, en attendant une hypothétique rééimpression, ou bien le retrouver chez des disquaires quand ils réouvriront !

Jon Hassel – I
Ndeya ‎– NDEYA2LP