Parmi les trésors perdus,  Afreaka du groupe britannique Demon Fuzz peut se targuer, à l’instar de Cold Fact de  Sixto Rodriguez, d’avoir connu une deuxième vie bien rempli. Ce que l’on sait moins c’est qu’il y a eu un deuxième album, paru en , soit quatre ans après la séparation officielle du groupe, intitulé Roots and Offshoots, et paru sur un label obscur du nom de Paco Records qui n’a visiblement édité que cet album là. Autant dire que Roots and Offshoots est recherché comme le Graal par les collectionneurs de tout poil. Il s’échange entre 500 et 1000 euros !



Pochette Demon Fuzz

La réédition de cette perle est évidemment la bienvenue. Elle est du fait d’un label Français, Klimt Records, dont on ne sait malheureusement pas grand chose sinon qu’il est situé à Paris, et qu’il a une belle collection déjà à son actif. En revanche, pas de site, ni de Bandcamp ou de Facebook connu, ce qui est quand même toujours bizarre en 2019. Bref, du coup, on n’en sait pas plus sur l’enregistrement de ce second album de Demon Fuzz, sinon, en écoutant sa musique que l’on peut, en revanche, trouver par ci par là sur le net. Et il est plus attaché aux racines, comme son nom l’indique, avec quelques consonances . On ne retrouve certes pas les sensations fortes que l’on peut éprouver à la première écoute d’Afreaka, mais il s’agit malgré tout d’un très bon album, interprété par un des groupes de musique noire anglo saxonne les plus importants.

Demon Fuzz –  Roots And Offshoots
KLIMT – MJJ400