Buari

Le parcours de Sidaku Buari n’est pas commun. D’abord sportif Ghanéen de haut niveau en athlétisme au début des années 60, il s’exile en 1966 aux États-Unis, où il finit par apprendre et faire de la musique.




En , sort son premier album éponyme chez RCA, un classique afro-funk qui connut un certain succès. Mais depuis, le disque se trouve plus difficilement. C’est qui s’est collée à la réédition, la première officielle pour cet album culte :

Cet album super-rare est composé d’instrumentistes funk aux côtés de Buari, et mélange des rythmes africains lourds avec des grooves -funk américains. Les arrangements et le jeu sont incroyablement serrés et l’album est truffé de morceaux de rêve comme « Advice From Father » (samplé brillamment par Kenny Dope) et « Ku Ka Maria« , avec ses breaks intenses et les percussions funky de Bernard « Pretty » Purdie, que l’on retrouve dans la totalité des titres de ce superbe LP – la batterie est tout simplement hors de contrôle, si variée mais si précise.

Buari a sorti quelques albums aux Etats Unis, puis est retourné au en 1984, où il a depuis enregistré 16 albums.

Remasterisé par Simon Francis à partir des bandes analogiques originales, et à 180g, Buari sera incontestablement une des rééditions de la rentrée – pressée à 500 exemplaires seulement.

À noter que Be with records publie en septembre simultanément 3 autres rééditions funk-soul de haute volée, notamment l’opus reggae-funk Point of View de l’anglaise Marti Caine (qui lui aussi était devenu hyper rare).

Buari– Buari
Be With Records – BEWITH037LP

Parution le 14 septembre, prévente ici

Pressage original :