Au début des années 80, tout était permis, comme à une jeune fille de douze ans d’enregistrer un disque de no-wave / complètement mature. Chandra, puisque c’est son prénom, est la fille d’un artiste new-yorkais Denis Oppenheim. Baigné dans un milieu artistique, elle écrit des chansons dès l’âge de neuf ans.




Le groupe new-yorkais Model Citizen a approché le père de Chandra pour lui demander de rejoindre le groupe. Chandra écrit les paroles et les mélodies et est donc accompagnée par un super groupe, pas assez connu, pour une musique vraiment hors pair. De plus, elle chante vraiment bien et on est bien loin des mélodies sucrées taillées pour une autre ado quelques années plus tôt, Lisa Miller .

Alors, qu’est-ce qu’un enfant de 12 ans chante exactement ? Un communiqué de presse décrit les chansons comme ceci : « Les chansons de Chandra reflètent les dualités quotidiennes des personnes et des événements d’une vie hors du commun. Adolescent vs. adulte. Artiste contre individu. New Wave vs. .

Seul un EP de 4 titres  est sorti en , intitulé Transportation. Il a été réédité en 2008 par Cantor Record, agrémenté d’un autre EP du groupe Chandra Dimension, jusque là non publié. Cette fois c’est Telephone Explosion qui ressort l’album avec deux inédits. 10 titres qui se retrouvent donc en 2 LP (on se demande pourquoi), et c’est vraiment indispensable pour un dance floor eighties.

Chandra Transportation EPS
Telephone Explosion – TER052

En savoir plus

Track Listing :

A1:    Opposite
A2:    Concentration
A3:    Subways
A4:    Kate
A5:    Get It Out Of Your System
A6:    Stranger
A7:    Something
A8:    Wish Le Dire
A9:    They’re All Alike
A10:    Day Without Success