Nakara Percussions était un trio du sud de la France, fasciné par les instruments, rythmes et textures de percussions du monde entier, il a été fondé en 1983 par des amis de longue date Gérard Kurdjian et Stéphane Olivier aux côtés de leur compatriote Christian Berthier.



Imprégné de et d’enregistrements ethnographiques, le trio conçoit et fabrique ses propres instruments et joue dans le sud de la France tout au long des années 80, enregistrant un seul album dans le petit village d’Alliens en .

nakara percussions

nakara percussions

Pochette originale

 

Autoproduit et principalement vendu en concert, le disque reflète l’approche curieuse et expérimentale du groupe et est devenu un album culte auprès des DJs et des mélomanes pour son mélange de rythmes complexes et de paysages sonores organiques, allant de la batucada brésilienne aux tablas indiens en passant par les pianos à pouces d’Afrique occidentale et les tambours du Maghreb.

Le nom du groupe vient du Naqara, connu en Europe médiévale sous le nom de Nacaire. C’était un instrument de musique utilisé par les armées sarrasines – de gros tambours montés par paires sur le dos des chevaux ou des chameaux et qui servaient à donner le rythme aux soldats. Les membres ont aimé l’idée d’utiliser ces grands tambours pour mener la charge et ont donc donné au groupe le nom de l’instrument.

La réédition se fait par le label français Komos Jazz, spécialisé dans le jazz et autres sons expérimentaux de France. La pochette n’est pas celle du premier pressage (ça arrive de plus en plus et on se demande bien pourquoi) mais l’on y trouvera des photos en provenance des archives du groupe. Un bel album avec des pistes de percussions hypnotiques et des paysages sonores organiques puisant dans les traditions africaines, asiatiques, indiennes et sud-américaines.

Nakara Percussions – Nakara Percussions
Komos Records-KOS1